Dans ta société idéale, quelles utilisations de l’ADN sont permises et lesquelles sont interdites?

Pour moi, ce qui compte, d'abord, c'est le respect du choix de chacun.

Le plus important: que chacun puisse donner son consentement (ou non) à l'analyse de son ADN et à son éventuelle utilisation (principale et/ou future).Qu'il y ait un contrat et qu'à chaque fois que l'on voudrait sortir de celui-ci, l'avis du "patient" soit demandé. Personnellement, je donnerais mon accord pour l'aspect médical : comparaison, traitements, soins personnalisés... Je donnerais également mon accord pour avoir des informations me concernant. Mais, dans ce cas, je souhaiterais que mes données restent privées et ne soient pas utilisées (sauf, éventuellement, au niveau médical).Je suis pour leur utilisation au niveau de la justice/police. Mais, à nouveau, je n'imposerais pas à un test à tout le monde. Pour la recherche scientifique,je serais contre des pratiques comme le clonage ou des tests qui modifieraient mon ADN ou tenteraient de l'implanter à quelqu'un d'autre.Je n'accepterais pas non plus qu'elles soient utilisées à des fins commerciales, discriminantes et/ou néfastes.